Anodontie, quand les incisives latérales manquent

AnodontieEnviron 2% des personnes ont les incisives latérales supérieures manquantes. Si une ou plusieurs des dents ne sont pas présentes, cela est dû à des conséquences génétiques ou héréditaire. Le patient présente, alors, ce que nous appelons une anodontie. Cette situation peut être temporaire ou permanente.

Considérations à prendre en compte

  • Contrairement à d’autres dents, comme les prémolaires inférieures qui sont aussi absentes de façon héréditaire avec une incidence similaire.
    Pour une dent antérieure, comme par exemple le cas de l’incisive latérale, son absence peut avoir des conséquences à l’instar de l’absence de prémolaires inférieures.
  • Conséquences sur le visage :
    • Il en découle des incidences esthétiques notables pour une dent antérieure comme l’incisive latérale.
    • Elle consiste à décider du traitement adapté pour combler l’espace laissé “vacant” par l’absence de ces dents.
  • Conséquence monétaire :
    • Lorsqu’une dent est absente, plutôt que de fermer l’espace en orthodontie, il est souvent nécessaire de la remplacer et cela un coût.
    • Les options de prothèse donnent des possibilités de remplacer les incisives latérales (partiel, pont papillon, pont fixe (“bridge”), couronne supportée par un implant dentaire).
    • Les coûts des prothèses partielles amovibles remplaçant les 2 latérales se chiffrent en centaines de dollars et jusqu’à quelques milliers en fonction du niveau de complexité des prothèses pour chaque dent pour une couronne sur implant (implanto-portée).

 

Lorsque des incisives latérales supérieures sont absentes, il y a 2 possibilités de traitement :

  1. Ouvrir les espaces et remplacer les dents manquantes par un moyen prothétique.
  2. Fermer les espaces en avançant les dents postérieures. Les canines remplaceront les incisives latérales et les prémolaires remplaceront les canines; les dents seront “modifiées” en conséquence.

1. Fermeture des espaces et remplacement des incisives latérales par les canines

Caractéristiques du traitement

Pour nous mettre en situation, nous allons vous présenter le cas d’une adolescente de 13 ans n’ayant pas d’incisives latérales supérieures permanentes (anodontie) :

  • Les canines sont sorties à la place des latérales manquantes et il y a présence d’espaces entre les dents.
  • Les options de traitement consistent à :
    1. soit garder les canines à la place des incisives latérales et fermer les espaces présents
    2. soit ouvrir les espaces et faire remplacer les incisives latérales après l’orthodontie par des ponts ou des implants (faits par le dentiste généraliste).

Plusieurs considérations entrent en ligne de compte pour choisir l’option de traitement et le patient ou la patiente (ou ses parents) est impliqué(e) dans la décision du choix de traitement. Le dentiste généraliste est alors sollicité pour savoir quelle la manière la plus optimale de remplacer les dents.

Le traitement ci-dessous présente le choix n°1 : Fermeture des espaces et remplacement des incisives latérales par les canines

Anod-adolescente-13-ansLes canines supérieures ont été modifiées et rapprochées pour fermer les espaces antérieurs et ainsi remplacer les incisives latérales manquantes (flèches). Cette approche évite d’avoir recours à des ponts, implants, etc. pour remplacer les incisives latérales.

 

Eléments à estimer pour choisir ce traitement

  • Avantages
    • Il facilite les corrections orthodontiques plus simples s’il y a au départ un manque d’espace important à l’arcade supérieure.
    • L’occlusion peut parfois être meilleure en présence de toutes les dents.
    • Une canine placée dans sa position idéale permet une fonction optimale.
    • Il donne la possibilité de préserver le niveau osseux dans la région de l’incisive latérale. Certaines études ont montré que la santé parodontale est meilleure en présence d’une dent naturelle que d’un implant.
  • Désavantages
    • La forme et couleur de la canine peuvent être difficiles à harmoniser avec l’incisive centrale, peut nécessiter une modification par facette ou ajout de composite.

2. Ouverture de l’espace des incisives latérales et remplacement prothétique des incisives latérales

Caractéristiques du traitement

Le cas présenté est celui d’une adolescente de 15 ans ayant les 2 incisives latérales supérieures manquantes (absence congénitale/anodontie).

  • La décision d’ouvrir les espaces des latérales manquantes et de les remplacer par des prothèses après le traitement d’orthodontie. Ce choix a été réalisé avec l’entretien avec le dentiste.
  • Les prothèses potentiels sont :
    • la pose d’un implant dentaire (comme dans le cas ci-dessous),
    • la pose d’un pont (pont papillon ou conventionnel),
    • l’utilisation d’une prothèse partielle amovible.

Traitement : Ouverture de l’espace des incisives latérales et remplacement prothétique des incisives latérales

Anodontie-ouverture-espace-incisives-latérales-orthodontie

  • Les espaces des incisives latérales sont ouverts de plus en plus durant le traitement. Une fois qu’ils ont atteints une taille suffisante, des dents artificielles sont positionnées sur les “broches”. Le but de cette opération est de rendre l’esthétique plus agréable.
  • À la fin de l’ orthodontie, des dents sont aussi placées jusqu’à ce que des implants dentaires et couronnes plus esthétiques puissent être faits par le dentiste. Ceci est nécessaire afin de s’assurer que l’espace créé soit stable et demeure suffisant pour la pose des implants dentaires.

Pas seulement les couronnes, les racines aussi

Dans le cas où il y a recours aux implants dentaires, la position des dents adjacentes aux dents manquantes et leurs racines est très importante. En effet, elle permet un placement idéal de l’implant.
Dans le cas où les racines n’ont pas l’inclinaison ou l’alignement souhaités, l’implant dentaire est très difficile à positionner. L’orthodontiste devra travailler avec le dentiste ou d’autres spécialistes d’implants : parodontiste, chirurgien maxillo-facial. Le but est de positionner les dents de façon optimale pour permettre la pose d’implants.

Eléments à estimer pour choisir ce traitement

Avantages

  • Il n’est pas nécessaire de modifier les dents adjacentes comme dans le cas d’un pont traditionnel ou lorsque la canine doit être reformée pour remplacer l’incisive latérale.
  • L’occlusion peut parfois être meilleure en présence de toutes les dents.
  • Une canine placée dans sa position idéale permet une fonction optimale.

Désavantages

  • La couronne coûte chère et devra être remplacée plusieurs fois tout au long de la vie.
  • La pose de l’implant ne peut être faite qu’à la fin de la croissance des mâchoires (délai ± long), ce qui peut être vers 16-17 ans pour les filles et 20-21 ans pour les garçons.
  • Il peut y avoir des échecs et des complications avec les implants dentaires.
  • L’implant se comporte comme une dent ankylosée, alors s’il y a des changements dans l’occlusion avec les années, la couronne sur l’implant ne changera pas de position, tandis que les autres dents peuvent se déplacer, ce qui peut causer un problème esthétique.

 

Une troisième solution existe mais elle s’apparente plutôt à une combinaison des 2 : ouverture d’un côté et fermeture de l’autre.

Solution complémentaire – Ouverture d’espace d’un côté et remplacement prothétique de l’autre

Ci-dessous, vous verrez le cas d’un homme de 41 ans. Il montre parfaitement qu’un mélange des 2 approches est possible.

  • Suite à son rendez-vous avec son dentiste, le patient choisit de fermer l’espace de l’incisive latérale droite et de faire remplacer celle de gauche par un implant dentaire après le traitement d’orthodontie.
  • L’intervention consistait à “avancer” les dents postérieures du côté droit et ouvrir l’espace gauche en déplaçant l’incisive gauche vers le centre et en reculant légèrement les dents postérieures davantage.
  • L’espace gauche doit être pouvoir accueillir la pose d’un implant. Pour cela, il est nécessaire d’avoir une espace d’au moins 7-8 mm. Les racines des dents adjacentes au futur implant doivent aussi être inclinées de manière adaptée.
  • La canine droite doit être modifiée par meulage et ajout de matériau composite ou facette pour qu’elle ressemble le plus possible à une incisive latérale “normale” et celle du côté opposé.
  • Il est souvent plus difficile d’obtenir une “occlusion” ou un engrenage des dents idéal lorsqu’une prémolaire remplace une canine et que la canine doit être placée en position de l’incisive latérale. Ainsi, dans l’exemple ci-dessous, l’occlusion à la fin du traitement d’orthodontie n’est pas aussi bonne du côté droit (photos C) qu’elle l’est du côté gauche où il n’y a pas eu de substitution de dents. Cependant, un an après l’enlèvement des appareils orthodontiques (broches), les dents se sont ajustées et il y a de meilleurs contacts fonctionnels à droite (photos D).

anodontie-orthodontie-ouverture-espace-cote-remplacement-prothese

 

Source : www.orthodontisteenligne.com