Astuces lors d’un trouble temporo-mandibulaire

Troubles de l'ATML’ergothérapie correspond aux pratiques conseillées au patient par l’orthodontiste lors d’un dysfonctionnement temporo-mandibulaire. Elles correspondent à des cas de douleurs liés à ce type de troubles.

Les aliments et les habitudes à éviter pour réduire un trouble temporo-mandibulaire

Le café, le thé, les sodas et le chocolat, en clair, partout où se trouve la caféine ou les molécules similaires à celle-ci. En effet, elle développe la tension musculaire et la douleur.

Les habitudes qui ont pour conséquence de tendre et de forcer les muscles et les articulations sont à proscrire. Il faut qu’ils se trouvent dans une situation de repos acceptable, ainsi il faut éviter :

  • le serrement régulier des dents,
  • le grincement des dents,
  • les morsures répétées de la joue,
  • de se ronger les ongles,
  • de mordiller des objets,
  • de pousser les dents à l’aide de la langue.
  • d’appuyer votre tête dans vos mains,
  • de dormir sur le ventre, qui contraint le cou en plus de la mâchoire.

Les conseils pour aider le patient à mieux gérer un trouble temporo-mandibulaire

Le chaud et le froid

Il est conseillé d’appliquer de la chaleur humide en utilisant du sopalin ou un gant de toilette sur la partie sensible pour réduire la douleur. Cela aura pour effet de détendre les muscles et tendre une position de repos. Cette action est à répéter plusieurs fois par jour et doit durent pendant 20 minutes.
Concernant le froid, l’effet est identique et l’application se fait avec des glaçons qui ne doivent pas être en contact direct mais être positionner dans un gant de toilette par exemple. Le soin se termine une fois que la crise de douleur est partie.

Une alimentation molle

Les aliments trop durs, collants, trop grands ou qui nécessitent une grande ouverture de la bouche ; vont être difficiles à mastiquer et vont augmenter la douleur de la mâchoire. Il est conseillé de mastiquer avec les dents postérieures, et de ne pas mordre dans les aliments.

Une mastication équilibrée

En effet, il est bénéfique de répartir les aliments des deux cotés en même temps ou de façon alternée. Le but est d’éviter d’utiliser trop le côté douloureux.

La langue en position haute

Il est nécessaire de placer la langue contre le palais et derrière les incisives maxillaires sans de contact entre les dents et avec le relâchement de la mâchoire. Ainsi les muscles masticateurs peuvent se reposer. Les dents du haut et celles du bas ne doivent pas se toucher, hormis lors de la déglutition. Il est aussi nécessaire de vérifier durant la journée, il faut s’assurer que les muscles sont relâchés et que la mâchoire est dans une position confortable.

Les médicaments anti-inflammatoires : exemple du l’ibuprofène, dans le but de réduire les douleurs articulaires et musculaires