Qu’est-ce que l’articulation temporo-mandibulaire ?

Articulation temporo-mandibulaireElles représentent les articulations les plus complexes du corps. Ce sont deux articulations qui sont présentes de chaque côté du visage. Elles relient la mâchoire inférieure à l’os du crâne. Elles prennent la forme d’un disque articulaire. 
Celui-ci sépare la mandibule et l’os du crâne. Durant l’usage de la mâchoire, sans ce disque, ces deux parties se frottent. Le but est d’éviter que les deux surfaces se rencontrent. La mastication est, logiquement, le moment où les ATMs sont les plus importantes et où elles sont le plus sollicités.

Composition des ATMs

Les ATMS sont tellement complexes qu’il y a plusieurs variables à prendre en compte avant d’agir dessus. Elles sont interconnectées et chaque action sur l’une des composantes d’une de ces articulations peut avoir des conséquences sur un ou plusieurs symptômes. Ces effets peuvent aussi impactés les troubles de la fonction articulaire qui sont souvent rencontrés lors d’un diagnostic lié au ATMs.

Les Articulations Temporo-Mandibulaires sont composées de muscles, vaisseaux sanguins, nerfs, ligaments, os et sont aussi recouvertes de cartilage. L’ensemble de ces éléments rentrent en action lors de la mastication. Ainsi lorsque ces éléments s’activent les articulations doivent s’ouvrir, se refermer, glisser vers l’avant, vers un côté et de l’autre.  Quand leur fonctionnement est idéalement réalisé alors cela permet de mastiquer, parler, bâiller, bref, d’utiliser votre mâchoire de façon appropriée.

Par contre si, entre les articulations des dysfonctionnements apparaissent, le disque articulaire peut être déplacé ou endommagé et empêcher le fonctionnement normal et harmonieux. C’est dans ce cas-là qu’en orthodontie, nous parlons de troubles de l’ ATM ou troubles de l’articulation temporo-mandibulaire.

Gouttière ou Plaque articulaire

Les termes « plaque occlusale », « plaque articulaire » et « gouttière » correspondent à un appareil dentaire et sont des terme souvent employés pour définir la solution utilisée lors d’un traitement des ATMs.
Il est souvent en plastique moulé à partir de la surface des dents. Son but est de “déprogrammer” la mâchoire. En effet, il est nécessaire lors d’un trouble de l’ ATM de rééquilibrer la pression sur les dents de façon uniforme pendant la fonction et en soulageant les articulations temporo-mandibulaires.

La gouttière remplace alors l’élément manquant. Cela facilite la guérison en permettant à la composante impactée de récupérer en supportant moins de stress. Pour un maximum d’efficacité, une gouttière doit être portée le plus souvent possible de jour comme de nuit lors des déjeuners, des dîners, etc.

Si des symptômes perdurent malgré le port continu de la gouttière cela donne de l’information pour améliorer le traitement et sur la relation qui peut exister entre la dentition et les ATMs. En complément, des anti-inflammatoires peuvent être prescrits si le praticien estime qu’ils peuvent aider le patient. La physiothérapie, aussi peut être utilisée durant le port d’une gouttière.
Ce traitement permet, souvent, de mettre en évidence des déplacements de mâchoires difficiles à diagnostiquer au préalable et ce, qu’ils soient faibles ou importants.

Si des résultats sont avérés : si les symptômes commencent à disparaître ou si les mâchoires ont bougé, il peut être conseillé de poursuivre la thérapie à l’aide de corrections orthodontiques.
Pour les cas plus graves (et aussi plus rares), la chirurgie peut être conseillée. Cela concerne les symptômes plus graves et les dommages importants sur les ATMs.

Comme nous l’avons déjà évoqué à propos des traitements en orthodontie, un traitement ne peut pas assurer la suppression, l’amélioration des symptômes ou la guérison des articulations temporo-mandibulaires.

Porter une gouttière doit être accompagné par un traitement d’orthodontie afin de corriger les malpositions dentaires et favoriser une position plus stable et fonctionnelle des mâchoires.

Troubles de l’ATM – Quels sont les symptômes ?

Plusieurs symptômes peuvent être à l’origine des troubles de l’Articulation Temporo Mandibulaire.

  • sensibilité des muscles de la mâchoire,
  • bruits ou sensation de “craquement” dans l’articulation lors de l’ouverture de la bouche ou pendant la mastication OU dans les oreilles et autres problèmes auditifs,
  • douleur lancinante dans l’articulation à l’avant de l’oreille ou qui se développe dans le cou et les épaules, dans la mâchoire ou le visage. Elle peut se manifester uniquement sur un seul côté du visage, au réveil ou faire suite à une période de stress,
  • difficulté à ouvrir la mâchoire,
  • maux de tête,
  • sensibilité à certaines dents,
  • un changement soudain dans la façon dont vos dents arrivent ensemble,
  • la mâchoire reste “barrée” en position ouverte.

Qu’est-ce qui génère ces troubles de l’Articulation Temporo Mandibulaire

Les causes des problèmes aux ATMs sont multiples ou multifactorielles. Voici quelques exemples de causes possibles :

  • prédisposition; plus commun chez les femmes entre 20 et 50 ans,
  • traumatismes : un accident ou coup à la mâchoire ou au visage peut fracturer la mâchoire ou endommager le disque articulaire et ainsi affecter les ATMs,
  • resserrement des muscles ou des dents de façon répétitive, ce qui peut causer des spasmes musculaires occasionnant de la douleur,
  • grincement des dents, souvent de façon inconsciente pendant le sommeil, peut produire des forces plus grandes que la normale et contribuer à la douleur,
  • habitude de serrement de la mâchoire,
  • stress et tensions psychologiques,
  • hérédité, anomalies congénitales ou de développement,
  • pathologies, maladies : problèmes d’arthrite, maladies dégénératives des articulations, etc.
  • problèmes dentaires : déplacements dentaires suite à la perte d’une dent, obturations trop hautes, peut causer une mauvaise relation des dents et affecter les articulations,
  • malocclusions importantes : malposition des dents, interférences fonctionnelles occasionnant une déviation des mâchoires.

Source :