Concept

L’orthodontie fait partie de la « capacité » du chirurgien-dentiste, c’est à dire que son diplôme lui donne le droit de pratiquer l’orthodontie mais aussi le devoir de donner des soins « éclairés et conformes aux données actuelles de la science » (Code de déontologie Art. 27).

L’enseignement donné au CISCO :

  • se propose d’apporter aux praticiens qui en sentent le besoin, une formation de base en orthodontie sans avoir à passer par de longues études d’orthodontiste
  • permet d’apporter la formation pour traiter les cas qui se présentent à eux, en sachant reconnaître ceux qui sont à leur portée et ceux qu’il convient d’adresser à un spécialiste.

C’est la démarche logique dans tous les aspects de la médecine, le praticien généraliste est bien là pour faire ce tri.

Le « Centre International des Sciences et Cliniques orthodontiques » (CISCO) propose un enseignement complet qui s’adresse spécialement aux omnipraticiens qui souhaitent appréhender les bases de l’orthodontie et de l’orthopédie dento-faciale.

La plupart des troubles orthodontiques sont dus à des problèmes fonctionnels de ventilation, de déglutition, de posture linguale et d’habitudes nocturnes.
Il est donc de la plus grande importance de déceler très tôt ces facteurs déclenchant et de les éliminer.

Les praticiens généralistes se doivent d’avoir cette approche médicale de l’orthodontie, car ce sont eux qui verront les enfants à l’âge où les traitements précoces résoudront le mieux ces problèmes à moindre frais et avec les meilleurs résultats.

Mais ils doivent aussi acquérir la maîtrise de toutes les techniques orthopédiques et orthodontiques fixes les plus modernes.

Professeur Claude Duchateaux