Traitement avec des élastiques en orthodontie

orthopedie-dento-facialesIl est possible d’avoir recours aux élastiques en orthodontie dans le cas de traitement pour obtenir une occlusion idéale.
L’oubli de ces élastiques, si nécessaire, peut provoquer une perte d’efficacité du traitement. Nous allons quel est le rôle de ces élastiques lors d’un traitement orthodontique.

Quand est-ce que sont nécessaires les élastiques en orthodontie ? Ils sont fortement conseillés dans le cas de certains traitements de l’occlusion dont le but est d’obtenir une fonction dentaire parfaite. Ils interviennent lors d’un traitement multi-attaches. Ils sont alors tendus entre les deux arcades dentaires.

Pourquoi le port de ces élastiques peut-il être considéré comme nécessaire ?

Ils réalisent une poussée légère et maîtrisée des dents. Avec la mâchoire, elles se déplaceront doucement dans le sens choisis. Les élastiques ainsi tendus auront comme conséquence le rapprochement des deux arcades dentaires pour permettre ainsi une fonction dentaire idéale.
Si les élastiques en orthodontie ne sont pas portés de manière régulière, les dents et la mâchoire reprendront leurs places initiales et le travail précédemment réalisé n’aura servis à rien. Il faudra alors recommencer. Il est donc important de répéter cette partie du traitement de manière régulière pour assurer une bonne occlusion sous peine de voir la durée du traitement augmentée.

Méthode pour le port optimal de ces élastiques en orthodontie

  • Positionnez les élastiques en fonction des directives données par l’orthodontiste
  • Patientez si une gêne apparaît les premiers jours, cela va passer. Si la gêne perdure, consultez votre orthodontiste.
  • Remplacez les élastiques en moyenne tous les trois jours ou en cas de casse
  • Enlevez les élastiques durant la durée des repas
  • Ne pas remplacer les élastiques en orthodontie par d’autres types d’élastiques non autorisés

Les élastiques en orthodontie

  • Classe 1 : ils sont placés uniquement sur une arcade, avec un mouvement de force horizontale ou verticale.
  • Classe 2 : ils sont intermaxillaires et placés antérieurement sur le maxillaire (dents supérieures). Ces élastiques en orthodontie se positionnent aussi postérieurement sur la mandibule (dents inférieures).
  • Classe 3 : ils sont intermaxillaires et placés postérieurement sur le maxillaire et antérieurement sur la mandibule.

 

 

Source : selarl-n-s-et-associes.chirurgiens-dentistes.fr