La période de stabilisation orthodontique

Stabilisation orthodontiqueDans l’article précédent, nous avons évoqué que même si l’agencement des dents est correct voir quasiment idéal en fin de traitement, les dents sont toujours soumises à plusieurs forces. Il est donc plus que pertinent de porter un appareil dont le but sera d’une stabilisation orthodontique même si la tâche est ardue.

La stabilisation orthodontique une obligation difficile

La position des dents peut changer en tout temps au cours de la vie. C’est pourquoi la plupart des patients doivent porter un appareil de stabilisation orthodontique pour une période d’un an ou plus après leur traitement afin d’aider à stabiliser la position des dents et retarder les changements naturels.
La stabilisation orthodontique vise à contrôler le plus de forces possibles, mais elles ne sont pas toujours détectables et ne peuvent être toutes neutralisées.
La coopération soutenue durant la période de rétention peut diminuer les risques d’observer une certaine récidive au minimum. L’ orthodontiste pratique des corrections soignées et réalisent un suivi minutieux des résultats. Le patient doit donc informer son praticien de tout changement important concernant la position des dents après son intervention.

La stabilité de la dentition à long terme

Des études, nous donnent de précieuses conclusions par rapport à l’évolution de la stabilisation des dents plusieurs années après la fin du traitement :

  • Une chose est certaine, il faut s’attendre à avoir des mouvements ou déplacements dentaires avec les années, qu’il y ait eu traitement d’orthodontie ou pas.
  • La nature et l’étendue des changements pendant la période de rétention sont inconnus avant, pendant et après le traitement.

Ce qui est sûr c’est qu’il est compliqué de prévoir la durée de rétention dentaire, il est donc important d’avoir un suivi régulier. Les éléments difficiles à prévoir concernent de manière générale :

  • Quels types de cas seront les plus stables une fois le traitement terminé.
  • Comment réagira la dentition une fois les appareils de rétention enlevés.

Il faut aussi connaître des fonctionnements spécifiques :

  • Les dents ayant des rotations sévères avant le traitement ont plus tendance à revenir vers leur position initiale.
  • La stabilité des corrections des dents antérieures supérieures est meilleure que celles des dents inférieures.
  • Les dents les plus susceptibles de bouger sont les dents inférieures antérieures.
  • Il faut s’attendre à ce que tous les cas, traités ou pas, présentent une diminution de la largeur de la mandibule avec les années, ce qui peut mener à du chevauchement.

Les dentitions ayant des espaces avant le traitement ont tendance à avoir moins de chevauchement après la période de rétention que celles ayant les dents très encombrées au départ.
Des corrections orthodontiques peuvent être stables plusieurs années et manifester des changements après des décennies.
La “stabilité à vie” est plus un mythe et un souhait qu’une réalité.
La rétention orthodontique retarde la tendance inévitable de récidive mais ne l’élimine pas.
La seule façon d’assurer une certaine stabilité des dents antérieures inférieures est de porter une attelle de rétention fixe permanente.

Le suivi pendant la période de rétention – les premiers changements

La phase de rétention orthodontique, aussi appelée contention orthodontique, a pour but de minimiser les déplacements dentaires indésirables et de maintenir les corrections obtenues pendant la période initiale suivant l’enlèvement des appareils correcteurs (broches ou autres).
Il est fréquemment indiqué de stabiliser ou retenir les dents pour une période longue (plusieurs années). Certains praticiens préconisent même une rétention “à vie”.
Il est important de bien suivre à la lettre les directives qui seront données par le praticien concernant le port des appareils pendant la période de rétention. Tout manquement à cet égard peut causer des changements non souhaitables.
Ceci constitue une raison suffisante pour justifier le port fidèle des appareils de rétention.
Globalement, les appareils amovibles sont enlevés graduellement sur une période de 18 à 30 mois, mais les appareils de rétention fixes peuvent demeurer en bouche plusieurs années.
Si, pendant la période de rétention, le patient note des changements ou mouvements dentaires importants, il doit en parler à son orthodontiste rapidement.

 

Source : www.orthodontisteenligne.com