Orthodontie, Malocclusions Classe 2 cas pratiques

Orthodontie Classe 2La classification en orthodontie est utilisée par les orthodontistes. Depuis les débuts de son application, elle a été complétée par d’autres moyens de diagnostic.

La classe II montre les dents du bas plus décalées en arrière, c’est à dire d’une cuspide complète.
Elle est divisée en deux subdivisions

  • dans la division 1 le groupe incisivo-canin est en version vestibulaire
  • dans la division 2 ce groupe est en version palatine

Mécanique de distalisation ou de recul des dents

Les “Classe 2” sont les malocclusions généralement les plus rencontrées en orthodontie. Les traitements qui sont utilisés ont pour objectif de réduire l’espace plus ou moins dense entre les incisives supérieures et inférieures.

Pour que cela soit possible, il doit y avoir 2 conditions présentes :

  • de l’espace pour reculer les dents,
  • peu de surplomb vertical antérieur (overbite) pour permettre le recul sans obstruction ou “collision” contre les dents inférieures antérieures (on ne peut reculer les dents supérieures si les incisives inférieures mordent dans le palais). Elle peut être appliquée :
    • en avançant les dents inférieures. Il suffit d’incliner ou de bouger les incisives ou utilisant la croissance qui déplacera la mandibule (et les dents) vers l’avant.
    • en reculant les dents supérieures. Cela nécessite de la place entre les incisives (s’il y en a) ou alors il est possible de faire reculer les dents supérieures.
    • en utilisant les 2 pratiques précédentes, cette approche est la plus communément utilisée.

A propos de la partie du « recul des dents supérieures postérieures », cette technique est appelé “distalisation”. Débuter par cette partie est nécessaire pour dégafer l’espace nécessaire au recul des dents supérieures une fois l’espace inter-dentaire antérieur utilisé (s’il y en avait).
Plusieurs techniques sont possibles, l’une d’entre elles utilise les appareils fixes (broches) avec des élastiques et auxiliaires afin de reculer les dents par étapes. La coopération avec les élastiques est essentielle pour le succès d’une telle technique sans quoi, il faudra soit :

  • envisager extraire des dents pour obtenir l’espace désiré,
  • maintenir un espace et décalage entre les dents supérieures et inférieures.
  • avoir recours à une chirurgie orthognathique pour avancer la mandibule chez une personne n’ayant plus de croissance.

Un port d’élastique et une coopération exemplaires permettent souvent d’obtenir l’espace nécessaire au recul des dents en “reculant” ou distalant les dents postérieures.

Les plans articulés et la correction des surplombs excessifs

Le surplomb vertical excessif des dents est un aspect fondamental pour identifier les classes divisions 2. Dans ces cas, les incisives du bas sont recouvertes par celles du niveau supérieur.
Il est possible d’utiliser un appareil amovible appelé un “plan articulé” ou “bite plane” (terme anglais). Le but est de permettre le dégagement des dents qui se surplombent et permettre les déplacements dentaires.

Exemples de cas Classe 2 division 1

Correction d’une sévère Classe 2 Division 1 avec 12 mm d’écart entre les dents antérieures (garçon de 12 ans). (A) Avant le traitement. (B) Les corrections ont été faites pendant une période de croissance et aucune extraction ne fut nécessaire.

Orthodontie Classe 2 Division 1 Orthodontie 01

(A) Jeune fille de 13 ans avec un écart (overjet) de 7 mm, un surplomb vertical recouvrant complètement les incisives inférieures et une relation “classe 2” bilatérale. (B) Correction orthodontique – l’écart entre les dents antérieures est réduit et le surplomb vertical est diminué de sorte que les incisives inférieures sont maintenant visibles.

Orthodontie Classe 2 Division 1 Orthodontie 02
Exemples de cas Classe 2 division 2

Rétroclinaison des incisives supérieures et surplomb vertical excessif chez un homme de 30 ans.

(A) Avant le traitement, signes d’usure sur les incisives. (B) Après les corrections, l’inclinaison des incisives et le surplomb vertical sont corrigés, ce qui améliore la fonction et diminue les chances d’usure dentaire à long terme.

Orthodontie-Classe 2 Division 2 Orthodontie 01Rétroclinaison des incisives supérieures et surplomb vertical excessif Classe 2 Division 2
(A)Malocclusion de type classe (div. 2) avec surplomb vertical excessif et manque d’espace important. (B) Après les corrections, les dents inférieures sont dégagées et l’engrenage est fonctionnel. (Cas traité sans extractions).
Classe 2 Division 2

Share: