Quand faut-il utiliser la greffe gingivale ?

greffe gingivale femmeLa greffe gingivale évoque les procédures chirurgicales parodontales visant à recouvrir des racines dénudées à l’aide de tissus oral. Lorsque les racines des dents sont apparentes, les problèmes arrivent et peuvent apporter plus de caries et une hypersensibilité dentaire ainsi que des problèmes esthétiques. Cela signifie que la gencive rétractée provoque un déchaussement des dents.
Il est nécessaire de connaître l’importance de la récession des gencives et d’estimer les évolutions potentielles. Ce n’est qu’en possession de ces informations que le chirurgien dentiste décidera ou non de la nécessité de l’intervention.
Les situations propices à la greffe gingivale sont réunies quand la perte de tissus est trop importante et que des conséquences négatives pouvent aller jusqu’à la mort d’une ou plusieurs. Alors, il est fortement conseillé de réaliser une greffe gingivale.

Les différentes techniques pour la greffe gingivale

  • Technique la plus vieille, l’objectif est d’éviter que la dent se déchausse. Cela passe par la croissance de l’épaisseur et de la hauteur de la gencive correspondant à une approche fonctionnelle. C’est la technique de la greffe appelée « autogène ». Une partie de gencive est prélevé sur le patient, souvent au niveau du palais, et est positionnée là où elle est nécessaire. Le problème est que cette approche n’est pas très adaptée pour recouvrir des racines et donne des résultats moins esthétiques.
  • Une autre technique, plus actuelle, souvent utilisée, consiste à recouvrir les racines dénudées de façon très esthétique et quasiment invisible. C’est la technique de la ‘greffe ginigivale du tissu conjonctif’. Elle est positionnée sur la racine de la dent. Son objectif est de recouvrir la racine en augmentant l’attachement de la gencive. La réussite de cette technique dépend du niveau de récession gingivale. Si les patients sont fumeurs les chances seront alors réduites.
  • D’autres techniques récentes mettent en avant l’usage de membranes spéciales dont le but est de prendre la place des tissus et aider à la régénération de gencive.

Indications contextuelles

Elle doit atteindre les buts suivant :

  • Prévenir une perte de gencive additionnelle sur les racines présentant du déchaussement ou de la récession.
  • Développer la surface de la gencive pour stopper la progression du déchaussement.
  • Réduire ou supprimer la sensibilité des racines déchaussées.
  • Retrouver un sourire plus esthétique en recouvrant les racines visibles.
  • Réduire la possibilité de caries touchant les racines.

Quand faire une greffe gingivale ?

La période la plus propice pour réaliser une procédure muco-gingivale chez un patient, est variable en fonction de celui-ci. Qu’il soit en traitement ou réfléchisse à un traitement d’orthodontie. Il n’y a pas de règle et l’intervention peut être réalisée avant, pendant ou après le traitement d’orthodontie.

  • S’il y a une récession importante sur une dent qui doit être déplacée pendant le traitement et s’il y a peu de chances que la correction de la malposition dentaire améliore la situation, il faut intervenir. L’action sera nécessaire avant que le traitement ne commence.
  • Se brosser les dents de manière trop “agressive” aura pour conséquence la destruction des tissus gingivaux rapidement et nécessitera une intervention rapide pendant le traitement d’orthodontie.
  • Durant les corrections orthodontiques, il est possible que la récession apparaisse ou se développe, il est alors pertinent de faire une greffe pendant le traitement d’orthodontie.
  • L‘hygiène buccodentaire a des incidences sur le moment où il est le plus intéressant d’intervenir. Si elle est mauvaise et montre de nombreuses inflammations, elle contribuera à la détérioration plus rapide des tissus parodontaux et peut orienter les praticiens vers une intervention plus tardive.
  • Autre situation propice à la récession dentaire, c’est le cas où le patient présentent des tissus plus “délicats” et plusieurs inflammations. Ceci peut influencer le praticien à faire faire une greffe “prophylactique” avant le début d’un traitement d’orthodontie (Relation ortho-paro).

Quand reporter une greffe gingivale pour les cas d’orthodontie ?

  • Déplacer vers l’intérieur une dent qui était trop avancée initialement a pour conséquence de conserver une condition gingivale précaire ou même l’augmenter. A ce moment là, il est possible de décaler la décision d’intervenir mais si la situation se détériore, la greffe sera essentielle. Cela se présente surtout pour les incisives inférieures.
  • Si le traitement s’achève dans quelques semaines et que la situation reste stable d’ici la fin du traitement, dans ce cas-là, il est préférable de patienter jusqu’à la fin du traitement et la dépose des appareils correcteurs (“broches”) pour intervenir en parodontie.
  • Lorsque la récession est faible et stagne, il suffit de continuer à contrôler régulièrement et réévaluer après la fin de l’orthodontie la nécessité de faire une procédure muco-gingivale. S’il y a progression du déchaussement, il sera alors pertinent d’intervenir.