Liens entre troubles de l’ATM et orthodontie

atm-troubles-cisco-ortho.comEn orthodontie, les patients qui présentent des troubles de l’ATM sont nombreux. C’est donc une problématique récurrente qui concernent un très grand nombre de patients principalement à un âge précoce. Les praticiens doivent mieux se diagnostiquer et se prémunir.

Diagnostic des troubles de l’ATM

La première question à se poser provient du diagnostic réalisé pour détecter ce type de troubles. Les signes et les symptômes des pathologies de l’ATM sont présents se situent entre un tiers et les trois quarts des patients.

La plupart des cas ne sont pas tous correctement diagnostiqués ou traités, bien que provoquant une douleur continue chez le patient.

Traitement du patient adapté pour éviter de blâmer le traitement orthodontique

Internet et toutes les informations qu’il est possible de trouver permet aux patients et aux parents de pouvoir se renseigner et être informer de ce type problème. Ils vont pouvoir trouver des documents expliquant les liens entre les troubles de l’ATM et le traitement orthodontique.

Le constat actuel est qu’aucun livre ne permet de préciser l’impact des diverses techniques orthodontiques, avec ou sans extractions, sur les causes et traitements des troubles de l’ATM.

Ils existent, c’est un fait et il faut connaître les changements a apporté dans les techniques pour ne pas permettre l’apparition de ces troubles de l’ATM.

Les causes et traitements sont très discutables. Il y a eu des affaires juridiques célèbres, concluant que les extractions avaient été la seule cause des problèmes d’ATM.

La technique qui est utilisé depuis longtemps est de traiter les patients avec des appareils fonctionnels pour prévenir les troubles de l’ATM. Pourtant aucune preuve ne permet de vérifier ce qui est fait dans la pratique, sur le plan clinique, par chacun des praticiens. Il n’est donc pas possible de s’assurer de ne pas réaliser des pratiques propices à l’apparition de ces troubles.

Ils nécessaires de trouver des praticiens compétents dans cette problématique pour permettre aux praticiens d’avoir une procédure plus efficace que celle actuelle.

Quelle méthode mettre en place pour éviter les problèmes ?

Il est obligatoire pour les praticiens en orthodontie de réaliser une évaluations complète des patients pour s’assurer qu’ils ne présentent pas de troubles des ATM.

Il pourra vous être demandé des preuves quant à la présence de troubles pré-traitement. Tous les orthodontistes devraient constituer un dossier présentant l’état de votre patient avant, pendant et après le traitement. Cela s’avère nécessaire pour comparer les mesures. Ainsi, vous aurez de quoi vous défendre. On vous demandera, à un moment donné, si le patient avait des troubles avant le traitement orthodontique : si vous n’avez pas de dossier, vous n’aurez pas de défense.

L’orthodontiste peut être impliqué dans la question de troubles de l’ATM. Actuellement, aucune preuve ne permet d’affirmer le lien entre l’orthodontie et des pathologies articulaires. Par contre, la position et la fonction condylaire sont directement contrôlées par la structure orale (voir illustration). En conséquence, les gestes orthodontiques peuvent influer sur les ATM. C’est une question d’anatomie, pas de loi.

Pourquoi de nos nombreux jeunes patients sont-ils atteints de troubles de l’ATM ?

Causes de la problématique

  • Des habitudes myo-fonctionnelles incorrectes, comme par exemple la déglutition inversée, l’interposition de la langue et la respiration buccale causent une distalisation traumatisante des condyles, 2 000 fois par jour.
  • Les troubles concernent alors les jeunes car ce traumatisme apparait au tôt dans la vie d’une personne et explique la forte incidence des troubles de l’ATM chez les enfants et adolescents.
  • De mauvaises habitudes mises myo-fonctionnelles causent une malocclusion et des troubles des ATM, ce qui est la « fumée du fusil » du traitement orthodontique.
  • Les troubles de l’ATM sont causés par un traumatisme pour ces articulations, provoquant des douleurs dans les muscles cranio-mandibulaires associés.

Solutions pour éviter ces troubles de l’ATM et pour éviter les suites juridiques du patient ou de ses parents

  • Identifier les signes et symptômes des troubles de l’ATM, dès la première consultation,
  • Pratiquer une palpation des muscles et de l’articulation sur chaque nouveau patient,
  • Évaluer l’hypothèse de risques pour les ATM avant de commencer votre traitement orthodontique,
  • Prévoyez des décharges de responsabilité en ce qui concerne les ATM, dans votre plan de traitement,
  • Évaluer les dysfonctionnements des tissus mous, dès la première consultation, afin d’identifier les causes réelles des pathologies articulaires.

Cependant, vous avez un problème dans le cas où une malocclusion a été identifié comme responsable d’un trouble de l’ATM et que la douleur augmente pendant le traitement. En effet, corriger une malocclusion ne règle pas toujours les problèmes d’ATM.

 

 

Source : www.dental-tribune.com